Photos Conférence-débat du 14 octobre 2017

Le samedi 14 octobre 2017, s’est tenue la conférence-débat du RESEAU INTERNATIONAL DES JURISTES AFRICANISTES COTE D’IVOIRE (ci-après le « RIJA CI »), l’hôtel « Palm Club », sis Abidjan Cocody centre, au coin du boulevard Latrille et de la route du Lycée Technique.

 

La conférence-débat a porté sur le thème « Les contrats d’Etat à l’épreuve des intérêts des entreprises multinationales en Afrique francophone de l’Ouest ».

 

Elle a manifestement eu un grand succès, eu égard au grand nombre de participants, mais aussi à la qualité des intervenants.

 

La conférence-débat a débuté à 9h30 minutes par l’allocution d’ouverture prononcée par le Président du RIJA-CI Monsieur Roger Cédric Junior Sahié.

 

Ensuite les différents intervenants ont développé leurs sous-thèmes.

 

Il s’agit, dans l’ordre, du Docteur TIEBLEY, Docteur et enseignant en droit public, de Maître Julie CLAUDE, Associée au Cabinet Fidal, Cheffe du département PPP chez Bilé-Brizoua, de Monsieur Henri Gauthier GUINA, Administrateur du RIJA CI et Directeur juridique, de la conformité et de la RSE à ORABANK et de Maître Jean-François CHAUVEAU, Avocat au Barreau d’Abidjan.

 

La modération initialement confiée à Maitre Andoh Mobio ,  C’est Maitre Zinda Sawadogo  Avocat associé chez KSK AVOCATS qui a debuté avant l’arrivée de maitre Andoh qui accusait un retard du fait de la grande pluie ce jour.

 

Le Dr TIEBLEY a intervenu sur le sous-thème : « la typologie et l’efficacité des clauses de stabilisation dans les contrats d’Etat ». Son intervention a essentiellement porté sur la clause de stabilité et la clause d’intangibilité dont il a mis en lumière l’efficacité, mais aussi les lacunes.

 

Ensuite, Maître Julie CLAUDE est intervenue sur « les procédures dérogatoires dans le cadre de la dévolution des contrats d’Etat et la préservation des intérêts légitimes des Etats ». elle n’a pas manqué de dresser un aperçu de la législation applicables aux contrats d’Etats en matière de marchés publics et de partenariats public-privé (PPP) dans les pays d’Afrique de l’ouest francophone, notamment les membres de l’UEMOA. Ce avant de présenter plus en détail les procédures dérogatoires susvisées et de proposer un traitement adéquat pour la préservation des intérêts des Etats.

 

Puis ce fut au tour de Monsieur Henri G. GUINA d’intervenir sur  le thème « Les normes RSE, mission de service public par et pour les multinationales », Il a démontré comment la RSE est utilisée par les entreprises multinationales dans la poursuite de l’intérêt général.

 

Enfin, Maître Jean-François CHAUVEAU a développé le sous-thème portant sur «  La renégociation des contrats d’Etats en Afrique de l’ouest : Mission impossible ? ».

 

Après les différentes interventions susvisées, la seconde partie de la conférence-débat fut consacrée au public qui a pu poser diverses questions aux intervenants et échanger leurs idées sur les questions pertinentes soulevées par leurs interventions. Les intervenants et le public se sont manifestement plus à ce débat intellectuel auquel ils ont participé de bon cœur.

 

A la fin, la synthèse de la journée fut effectuée par le Modérateur, Maître Mobio ANDOH.

 

Sur ce, la conférence-débat a pris fin sur le coup de 13 heures. Les intervenants et les participants sont se sont ensuite prêtés à une séance de photos avant de se séparer sur la promesse de se retrouver à la prochaine table ronde du RIJA CI, prévue pour se tenir au mois de novembre prochain sur les modes alternatifs de règlement des conflits.

 

En conséquence, de tout ce qui précède, il a été dressé le rapport de la conférence-débat du RIJA CI qui s’est tenue le samedi 14 octobre 2017, signé par le Président et le Secrétaire Général.